Partagez | 
 

 sorry you're not a winner # vladix. (over)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

MessageSujet: sorry you're not a winner # vladix. (over)    Sam 24 Mar - 23:32





RonnyLukeVladix



FICHE D'IDENTITE

  • NOM : VLADIX
  • PRENOMS : Ronny, Luke.
  • DATE DE NAISSANCE : 15.01.1990
  • LIEU DE NAISSANCE : REYKJAVIK
  • NATIONALITE : ISLANDAIS
  • ORIGINE : SCANDINAVE
  • STATUT : FREE
  • FAMILLE : ONE SISTER
  • ETUDES/METIER : EMMERDEUR.
  • GROUPE : PHOTOGRAPHE
  • SIGNE PARTICULIER : De nombreux tatouage, un caractère étrange.
  • LANGUES : Anglais, Français, Russe, Islandais
  • SPORT : Fuck that.
  • CÉLÉBRITÉ Bradley Soileau
thisishome



WHAT YOU SHOULD KNOW ABOUT HER/HIM

We're all architects of our own private hell. No-one can hurt us like we hurt ourselves.


Les mots me décrivant se plantent comme une suite de nombre irréelle. Les noms que vous utilisez pour dénoter n’ont pas le moindre effet sur l’origine de mes actes. Mon âme coupée est l’unique survivante du génocide de mon histoire. Je n’apprécie pas l’étalage de mon intérieur et encore moins parler de mon passé à n’importe qui, mais il parait que je dois tracer mes lignes. Revenir sur mes ratures pour mieux grandir. Ma personnalité ? C’est une sorte de grande blague, je rigole sans vraiment la comprendre. Le silence recouvre mes os comme une dose invisible de kétamine. Je viens d’un autre monde, d’une autre terre. J’habite aux croisements des constellations du corbeau et de l’aigle. Je ne possède que pour seul repaire la lune qui éclaire mon chemin embrumé préservant ma sensibilité derrière l’insaisissable. Mon langage se fait par mes images, les mots qui sortent de ma bouche ne sont que des bruits inutiles qui respirent au soleil mais ils occupent, c’est ma franchise qui s’empare de ma bouche. Mes valeurs s’envolent dans les ciels de terreur et mon instinct garde ma mémoire propre. La division de mon crâne lave mes peines, cassant les fragilités pré-consus.

Me définir ? Essayer, vous n’aurez qu’une vision de ce que vous voulez voir et honnêtement ce n’est pas mon problème. Tout pourrait être parfait, si j’étais cette vision, ce superlatif mais j’ai des ombres caractéristiques de mon aura. L’inaccessibilité est ma protection, l’ignorance mon arme. La pâleur de mon horizon s’effondre dans les considérations de vos fausses promesses. Je ne cherche pas à être vu mais à voir. L’évolution ne cesse de me pousser au silence, j’établie les marques de mes forces et je combats. La légitimé de ma présence n’est pas essentiel aux développements de vos lumières et j'en suis parfaitement conscient. L’enfant qui est en moi, est empoisonné par son venin ; d’idéalisation du bonheur mais je lui tien la main, jusqu’à son dernier souffle. Je suis usé de vos paroles, de vos bruits et de vous voir marcher, je veux courir à ne plus respirer, ne plus écouter vos jugements dernier. Vos crucifixions de haine se noie le flot de vos perceptions, vous pouvez me clouer ce n'est pas un problème pour moi, juste une perte de temps pour vous. Ma chaleur se cache, elle est précieuse et elle me fait mal, mal car je déteste cette sensibilité qui me bouffe les artères. C’est une partie qui me tient en vie, c’est l’inaccessible. Mon fantasia. Rare sont les personnes pouvant y entrer. Et puis il y a mes hivers, ma force anarchique qui se déploie comme une attaque invisible. De l’ironie pure et de l’ignorance. Du je m’en fou tiré à son plus grand format, qui donne, qui donne et qui donne pour creuser encore ses creux dans lequel il se débat.

Imagination n'a qu'une seule limite, celle qu'on lui impose. La notion de réalité se fane dans les possibilités de la création. Les univers s'ouvrent dans des mécanismes dissimulés dans nos os poussiéreux. Le noir fait partie de chacun de nous. Les sentiments égoïstes sont le déclenchement de nos réactions. Je n'ai qu'une seule colère froide qui persiste dans les fibres instables de mes muscles. Celle des injustices du comportement humain. La destruction n'est qu'une période nos cycles, acrobate de nos raisons qui s'échappent. L'éphémère nous habite, tu te retrouves l'otage de tes émotions. L'otage de ton corps. Mes limites sont le firmament des étoiles. Les voûtes s'étalent dans les mythes cassés de notre culture. Les rencontres nous nourrissent comme elles peuvent nous consumer. Les photographies sont l'immortalité volée de l'âme. Cet instant qui a été capturé ne sera plus jamais reproduit mais durera éternellement sur la matière ou les grains s'y déposent. L'éternité.


Le vent du nucléaire a soufflé ma naïveté enfantine pour se vendre à mes guerres. Si j'avais pu, je serais parti en Inde, en Irak, en Pologne, au Chili, à Cuba, en Colombie. Loin de cette normalité pesante. La violence. Ce flegme devant les meurtres, cette indifférence devant le viol. Tout ça, passé à la télé, diffusé en toute normalité. La manipulation de vos cadavres naïfs m'a rendu malade. La mémoire arbore des sentiers aussi oisive que menteur, elle ne retient que deux choses tout aussi indélébile l’une que l’autre. Les pires souvenirs ainsi les meilleurs. Ils se gravent en nous comme des évidences. L’harmonie des sonates qui se développent dans les temps fort, jamais les silences mesurés au quotidien qu’elle efface avec une facilité hypocrite. Les arias ce codent dans un tempo qui s’inscrit dans nos veines. On joue de nos corps comme des instruments stériles. J’aime cette sensation de me lever le matin sans savoir ce qu’il va m’arriver, sur qui je vais tomber. Le quotidien est uniquement ennuyeux que si l’on s’enferme dedans. Ma vision est différente et qu’elle plaise ou pas, qu’elle soit bonne ou pas. N’a pas la moindre importance. Mes pensées sont ma guerre, le fléau de l’humain qui m’approche. La notion de remord est effacé de mon vocabulaire. Le silence gravite autour de mon échine morte comme une réponse à mes violences. Je crois que chaque être humain peut aimer et être aimer. Son sexe, sa nationalité, son état physique m'importe peu.



COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM : en cliquant avec ma souris. ( En naviguant )
MOT DE LA FIN : Fin avec une banane au chocolat.

fiche entièrement créée par matchbox,
ne pas prendre sans autorisation et créditer, merci.
crédit des images : tumblr et the endless love.





Dernière édition par R. Luke Vladix le Dim 25 Mar - 12:59, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: sorry you're not a winner # vladix. (over)    Sam 24 Mar - 23:32


« WAR INSIDE MY HEAD »



Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises.



L’image était arraché, j’ai essayé de la recollé, mais cette photo c’était celle de mon cœur. J’ai cru que baiser avec dieu me soignerai, assassiné les parcelles d’humanité qui trainait mais ça n’a rien fait. On ne répare pas ce genre de chose, on les brule. L’immolation interne constante, un mode de vie longtemps tenté mais jamais habité. Sensation plastique qui recouvre mes cicatrices, fondant en eux un parfait film opaque , maquiller par toute sorte d’artifice. Il était question d’un rythme qui s’échappait sous mes pupilles disloqués, c’était mon eurythmie qui c’était enfuit dans une liberté inutile. Je suis Ken, je suis neuf mais je n’ai pas de muscles moteur. Ils ont été consentants de ma perte et moi, je n’ai fait que me perdre encore plus cherchant mon chemin. Etre fané.

« M’aimer est un suicide. Les gens qui ont essayé peuvent vous le dire, enfin ceux qui sont encore en vie. »

Né au bord du gouffre de mes torpeurs à Reykjavik à huit heures trente du soir lors d'un match de football que j'ai fait rater à mon père biologique. Dès que je suis arrivé au moins, il savait en quoi s'en tenir. Ça n'allait pas être facile entre nous. Mes premières respirations ont été les plus difficiles à prendre, mes poumons n'avaient pas réellement fini de se former ce qui a entrainé quelques petits problèmes. Je n'en suis pas mort pour autant. Je suis arrivé dans une famille déjà composée de ma soeur Slija. Et puis comme tous les enfants de ce monde j'ai grandi, je vous passe des étapes et des anecdotes futiles de mon enfance, tel le jeté de jus de raisin sur le mur et le changement de couche culotte. Le début n'est pas très passionnant je vous l'accorde. On va en venir aux choses essentiels de ma vie, je ne suis pas là pour faire ma biographie. A ma quatrième année, mon grand-père m'a surpris en flagrant délit de cassage d'appareil photo. Vous allez me dire « et il est devenu photographe ! Il est tordu ce gamin » en effet, mais si je l'ai cassé, c'était pour mieux comprendre. Les fantômes se sont épuisait en moi, mon imagination enfantine ne s'est jamais éteinte. J'étais un enfant assez expressif mais, pas sur mes sentiments. Ma mère l'avait très bien compris, mon père ne s'en est jamais soucié et mes soeurs n'ont jamais compris. Cette envie de créer est dans mes veines depuis naissance, c'est un élément moteur de mon organisme. Dans le début de mon adolescence, les mots se sont détruits dans ma trachée. J'ai eu cette impression d'avoir un cathéter enfoncé dans ma gorge. Une tempête c'est doucement élaboré dans ma tête, le monde, les comportements humains, une observation, un gain de culture et le silence. Ma chambre au mur rouge, mon crayon et des feuilles brulées. Des dessins sombres comme les somnolences obscures qui m'habitaient. J'étais coupé dans mon monde des problèmes de famille qui se déroulait sous mes yeux, d'argent également. C'est dans chacune de mes chutes que j'ai forgés mes forces pour me relever. La théorie du chaos habite les parties de mon cortex cérébral comme des vérités endormies.

Mon adolescence a été un puzzle et il me manque des piéces. La plus part des personnes parlent de drogues, d’alcool sans y avoir réellement touché. J’en parle rarement, mes tripes sont resté dans l’aiguille qui a bouffé mes artères. Je me suis accroché à mes rêves comme on peut s’accrocher à la vie. J’en devenais parfois psychopathe totalement en crise constante d’avoir peur de ne pas réussir. En y repensant, j’aurai juste voulu me fuir. Pendant cette période, j’ai rencontré des personnes, pris des choses, vu du sang couler, monter des projets, les voir s’écrouler. Continuer, s’arrêter, en tomber malade, s’en remettre et avancer.

Au finale j'y suis, à Londres avec mon book en poche. Mon appareil au bout des doigts.



Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: sorry you're not a winner # vladix. (over)    Dim 25 Mar - 0:36

BIENVENUUUUUE I love you

Sorry you're not a winner, Enter Shikari?!
Si tu me dis oui, je t'aime jusqu'à la fin de ma vie.
La rime était gratuite.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: sorry you're not a winner # vladix. (over)    Dim 25 Mar - 1:20

Merci :oo:

Oui Enter Shikari **
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: sorry you're not a winner # vladix. (over)    Dim 25 Mar - 1:22

OWIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII. :15:

(on voit les insomniaques aussi, hahaha)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: sorry you're not a winner # vladix. (over)    Dim 25 Mar - 1:23

héhé, réserve moi un lien si ca t’intéresse :)

( oui avec le changement d'heure ça le fait aussi..)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: sorry you're not a winner # vladix. (over)    Dim 25 Mar - 8:55

Bienvenue !
J'adore ta prèz... *.*
Par contre, tu peux relire le règlement ? Pour que tu sois validé manque un ptit truc héhé !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: sorry you're not a winner # vladix. (over)    Dim 25 Mar - 9:28

R. Luke Vladix a écrit:
héhé, réserve moi un lien si ca t’intéresse :)

AVEC PLAISIR I love you
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: sorry you're not a winner # vladix. (over)    Dim 25 Mar - 11:29

CA c'est du personnage ♥

Bienvenuuuuuuue huhuhu <3
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: sorry you're not a winner # vladix. (over)    Dim 25 Mar - 11:53

Bienvenue, Alien bleu !
WOUHA !!
Ta préz' est super...longue *o* *Mais c'est bien, t'inquiète*! Comment as-tu fais, Alien ? O_o
Ok, je sors et je ne reviens plus dire bonjour aux gens...
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: sorry you're not a winner # vladix. (over)    Dim 25 Mar - 12:06

Merci
ah oui c'est vrai l'histoire des fruits
MDRR Bethany c'est parce que je viens de pluton et j'ai été croisé avec un stroumph' 8D
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: sorry you're not a winner # vladix. (over)    Dim 25 Mar - 12:31

Bienvenue !! :3

Ce forum va devenir Be a Tatoué :rire:
Revenir en haut Aller en bas

avatar

▶ POSTS : 737
▶ INSCRIPTION : 08/10/2011
▶ ÂGE : 20

▶ Me, Myself & I
▶ STAR: Oliver Sykes.
▶ MÉTIER: Musicien.
▶ CÔTÉ COEUR: Comme dans un rêve.

MessageSujet: Re: sorry you're not a winner # vladix. (over)    Dim 25 Mar - 12:45

Oh puutain la version Métal de Toxic est juste trop bonne! tu as des trop les mêmes goûts musicaux que moi ! :0 enfin bref je t'aime. :3
Sethouffe, soit on a la classe, soit au l'a pas. :heihein:

je te valide I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beanartist.forumgratuit.org

Invité
Invité

MessageSujet: Re: sorry you're not a winner # vladix. (over)    Dim 25 Mar - 12:49

vive l'art corporel O:O o/
Merci beaucoup de votre accueil *____*
Oliver Skye :lolilol: JE T'AIME AUSSI .
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: sorry you're not a winner # vladix. (over)    Dim 25 Mar - 18:47

/late/
Akjacapaslapujugoubluh. *______*

--------
J'aime beaucoup. :15:
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: sorry you're not a winner # vladix. (over)    Dim 25 Mar - 19:00

O.M.G.

Bienvenue :D
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

MessageSujet: Re: sorry you're not a winner # vladix. (over)    Dim 25 Mar - 19:51

Merci beaucoup
Hâte de RP avec vous :youpi:
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: sorry you're not a winner # vladix. (over)    

Revenir en haut Aller en bas
 

sorry you're not a winner # vladix. (over)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» L'Antifan quoi qu'est-ce?
» Alfusco s'exprime
» Vos meilleures recettes de poisson
» Quatre commandos marine décorés de la croix de la valeur militaire
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BE AN ARTIST ϟ :: LE COMMENCEMENT :: 
LES PRÉSENTATIONS.
 :: 
VALIDÉES.
-